Le projet

Cette présentation a pour objectif de donner une vision globale du projet. Elle reprend, sous forme synthétique les grandes lignes des solutions envisagées et détaille les points forts et originaux de la proposition architecturale.

 

Le défi majeur de cette opération est de répondre aux trois objectifs prioritaires suivants à savoir : – réhabiliter techniquement et thermiquement le bâtiment, – renforcer son image depuis l’espace public, – consolider son caractère universitaire, tout en mettant en valeur l’œuvre, de grande qualité architecturale, de Bertrand Bonnier, respectant son esprit original et son intégrité.

 

Un projet de réhabilitation technique et thermique, respectueux de l’architecture d’origine

Le programme a fixé des objectifs de performance énergétique ambitieux. La sobriété énergétique a donc été au cœur
de notre projet de réhabilitation. Nous avons structuré notre réflexion en visant à :
Remplacer une enveloppe obsolète, du point de vue thermique, par une l’enveloppe très performante,
Rénover et remplacer des installations techniques par des équipements efficients,
Concevoir l’opération de rénovation en visant à rendre plus facile et moins onéreux l’entretien du bâtiment,
Tout en mettant en valeur l’œuvre de l’architecte d’origine

Renforcement de son image depuis l’espace public

Le renforcement de l’image du bâtiment passe par :
Une nouvelle identité

Pour mettre en valeur la nouvelle image du bâtiment COPERNIC, les façades sont rénovées en utilisant exclusivement
de nouveaux matériaux. Au niveau du socle, les carreaux céramiques de grandes dimensions à l’époque de la conception
du bâtiment seront remplacés par un matériau innovant, d’origine minérale et composite permettant la réalisation de
panneaux de grandes dimensions.

Mise en valeur des axes urbains et intégration urbaine

La rénovation du bâtiment consolide le tissage urbain du bâtiment COPERNIC et de la cité Descartes. Trois axes urbains pénètrent le bâtiment à travers d’un grand front vitré. L’élargissement des sas permet de mieux gérer les flux d’entrée. En appréhendant la nouvelle manière d’habiter le bâtiment COPERNIC, l’Université pourra choisir d’utiliser le sas d’entrée de l’axe Nord-Sud ou le sas d’entrée de la gare voire les deux simultanément.
Une rénovation de l’image incorporant des approches passives

Les études que nous avons menées montrent que la solution développée par Bertrand Bonnier pour les brise-soleils de la façade sud est une solution optimale quant à l’utilisation de la matière. Le fait d’avoir conçu les brise-soleils en métal et verre permet en effet de limiter les apports solaires tout en permettant d’obtenir passivement le FLJ (Facteur Lumière Jour) préconisé par le règlement de consultation.

Nous réutiliserons ce principe de conception tout en générant un renouvellement de l’image des brise-soleils. La partie métallique sera produite en profil d’aluminium extrudé et la partie vitrée incorporera une sérigraphie correspondant à la couleur du dégradé du châssis sur lequel il est posé.

Les axes suivants ont été développés :

MONTÉ LUDIQUE

L’escalier monumental, à la manière d’une promenade baroque animée par des oculus qui renforcent l’éclairage naturel,
est un dispositif spatial qui encourage la montée à pied aux étages et invite à un déplacement à pied entre les étages,
limitant ainsi la consommation énergétique. A partir de ce dispositif, à la fois économe et ludique, nous avons
redimensionné les batteries de circulations verticales, optimisant ainsi les flux verticaux ainsi que la consommation du bâtiment.

Les travaux sont réalisés par l’entreprise DEMATHIEU BARD : www.demathieu-bard.fr

LIRE LA SUITE